Bon voilà, nos meubles et cartons sont maintenant dans un container quelque-part, n'en parlons plus, l'appart est vendu, c'est une page supplémentaire qui se tourne. Revenons en au quartier, je garderai longtemps le souvenir de ce gamin qui la nuit tombé venait vendre ses marrons chauds à la sortie du métro...  

54 metro et marrons chauds